logo

Types de bois pour les guitares classiques, flamenco, acoustiques et électriques

Lors de l’achat d’une guitare en bois, de nombreuses personnes se fient à la marque du fabricant et peu font attention aux types de bois de guitare utilisés. Pourtant, les matériaux de fabrication ont une influence majeure dans la qualité des instruments. Ceux-ci déterminent non seulement la résistance et l’endurance, mais aussi le timbre, le volume et la qualité sonore générale.

La qualité du bois ne vient pas seulement du type d’arbre utilisé. Il s’agit aussi d’analyser l’endroit où il a été cultivé, ses propriétés physiques et chimiques, la structure du grain, ainsi que toute une autre série de caractéristiques. C’est pourquoi nous avons préparé cet article pour clarifier tous tes doutes. Toutes les informations dont tu as besoin au moment d’acheter une guitare électrique ou acoustique se trouvent dans les lignes qui suivent.

Types de bois pour les guitares

La classification des types de bois de guitare varie en fonction du fabricant. En général, la sélection et la disposition des matériaux pour une guitare en bois sont effectuées par des experts en ingénierie des matériaux. Ces professionnels doivent aussi avoir de vastes connaissances en botanique.

Par exemple, Alhambra, le fabricant de guitares espagnoles/classiques et flamenco, utilise la plus courante de ces classifications. Sache qu’il peut y avoir des variations d’une entreprise à l’autre. Cependant, la base de ce système est fondamentalement la même et ils utilisent tous ces trois critères :

  • Type botanique : fait référence au type de plante ou d’arbre utilisé dans la construction des guitares. Cependant, ce critère est aussi souvent accompagné de certains préjugés, car, traditionnellement, certaines plantes sont plus appréciées que d’autres. Cette évaluation se base uniquement sur la tradition et ne s’appuie pas sur les caractéristiques que chaque bois a à offrir.
  • Pays d’origine : les luthiers ont tendance à préférer les bois qui proviennent de pays tropicaux et donc plus chers. En revanche, le bois provenant de pays européens aux températures tempérées sont considérés comme moins onéreux.
  • Pureté du tissu parenchymateux : la structure moléculaire des plantes est un élément qui est analysé en laboratoire. Cette étude est utilisée pour déterminer la qualité des joints entre les couches du tissu. Elle détermine également l’intégrité chimique du bois afin de savoir s’il y a ou non des agents externes qui influencent la structure moléculaire du bois.

Test physique et acoustique des bois de guitare

Il s’agit de la dernière étape du processus de classement pour choisir les meilleurs bois de guitare. Pour ce faire, des échantillons sont prélevés dans différentes couches d’un même tronc et analysés en laboratoire pour la caractérisation mécanique du bois de la guitare. Cette caractérisation est ensuite comparée aux valeurs déjà établies pour ce type de bois spécifique afin de vérifier qu’elle se situe dans les normes.

La caractérisation mécanique des bois de guitare implique la détermination de deux groupes de paramètres :

Propriétés physiques

Elles se caractérisent par la densité apparente du bois et d’autres éléments tels que la dureté. L’un des quatre types de tests suivants est généralement utilisé : Brinell, Rockwell, Chalais-Meudon et Vickers. Le plus fiable des quatre est le test de Chalais-Meudon, mais, dans de nombreux cas, le Brinell est également utilisé. Enfin, pour choisir le meilleur bois pour la guitare, on détermine la tendance à la flexion.

Propriétés mécaniques

Quatre paramètres sont déterminés :

  1. Résistance à la flexion : combien de kilogrammes de tension le bois est-il capable de supporter lorsqu’il est plié en trois points ?
  2. Test de résistance à la compression : détermine combien de livres de pression un matériau peut supporter jusqu’à ce qu’il se déforme vers son centre de gravité.
  3. Capacité de résistance à la traction : désigne les livres de traction qu’un morceau de bois standardisé est capable de supporter.
  4. Module d’élasticité : indique les propriétés élastiques du bois.

Tous ces tests sont effectués sur des morceaux de bois standardisés. C’est-à-dire que ce sont des portions de bois qui ont une teneur en humidité, une longueur, une largeur et une profondeur spécifiques. Un autre facteur important est qu’ils doivent être exempts de défauts structurels (fissures, nœuds, queues, noyau excentrique, noyau creux).

Niveaux de classification

Le niveau de classification peut varier en fonction du fabricant. La classification est généralement soumise au jugement du luthier. Les classifications des meilleurs bois pour les guitares électriques, les bois pour guitare classique, les bois pour guitare criollo, ou tout autre type de guitare, sont les suivantes :

Classe A

Les bois de guitare de type A ou de classe A pour les guitares de débutants sont presque toujours laminés. Cela signifie qu’ils sont composés de plusieurs couches qui ont été collées ensemble et que leur qualité sonore est donc inférieure.

Cependant, le type de bois de guitare classé comme Type A varie en fonction du fabricant et de ses normes de qualité. Par exemple, Alhambra classe certains bois massifs dans la catégorie Type A et les utilise dans ses guitares pour débutants.

Classe AA

Ce sont des bois pour les guitares de niveau conservatoire et intermédiaire. Elles sont toujours solides, avec des veines partiellement droites et la séparation de ces lignes naturelles ne dépasse généralement pas 3 mm. Ils ont aussi des vibrations plus stables, une meilleure résonance et une meilleure réponse aux différentes fréquences sonores.

Classe AAA

Ils sont utilisés pour les guitares de niveau professionnel et disposent d’une capacité sonore maximale. Le calibre est plus important et le poids devient plus élevé. Sa réponse aux vibrations est la plus stable de toutes.

Exotica AAA+

Il s’agit de bois exotiques présentant les mêmes caractéristiques que la classe AAA. Ils sont surtout appréciés pour la contribution esthétique qu’ils apportent à l’instrument.

En plus des classes mentionnées ci-dessus, certains fabricants ajoutent un symbole ‘+’ comme transition entre chaque classe. Par exemple, la classe A+ serait une transition vers la classe AA, tandis que la classe AA+ serait une transition vers AAA.

Les types de bois les plus couramment utilisés

Quel est le meilleur bois pour les guitares ?

  • Guitares électriques : peuplier, acajou, frêne, tilleul américain, érable, palissandre, bois de rose indien, agathis, noyer, meranti, pin de Nouvelle-Zélande, sapelli, laurier.
  • Guitares électriques moins courantes : panga panga, okoume, jatoba, bunbinga, nyaton, pau ferro.
  • Guitares à table d’harmonie courantes et guitares espagnoles : acajou d’Amérique du Sud, acajou africain, épicéa, noyer, meranti tembaga, nato, palissandre, sapelli, ébène, granadilla, cyprès, agathis, pin tropical, nato, érable flammé.
  • Bois moins courants pour les guitares acoustiques et les guitares flamenco : koa hawaïen, okoumé, sycomore, ovangkol, ziricote, samanguila, cèdre rouge de Californie, cocobolo, olivier, épicéa canadien, nazarène/pourpre.

Les bois indiqués comme moins courants sont utilisés pour les guitares dédiées aux débutants, intermédiaires, avancés, ainsi que pour les guitares exotiques/personnalisées. Il s’agit, dans de nombreux cas, de bois expérimentaux ou bon marché, comme le koa hawaïen, l’okomune et l’ovangkol. Dans d’autres cas, ils ne servent que des fonctions esthétiques, comme le cocobolo et le nazaréen.

Bois exotiques

Parmi les meilleurs bois exotiques pour guitares, l’okomune et l’ovangkol sont moins chers, car proviennent des usines de Malaisie et des Philippines. En revanche, les bois comme le cocobolo et le nazaréen sont plus onéreux. Cependant, ils sont plus réputés pour leur beauté esthétique que pour leur qualité sonore.

Le Nazaréen est un exemple concret. Il s’agit de l’un des bois les plus denses et les plus difficiles à travailler au monde. Sa résonance s’avère presque nulle et même les bois laminés en épicéa ont de meilleures capacités acoustiques. Cependant, ce bois est très apprécié, car il annule les sons indésirables et donne la priorité aux fréquences de la table d’harmonie. Par ailleurs, sa valeur esthétique est incontestable, symbolisée par sa belle couleur violette.

Les meilleurs bois pour la guitare électrique

Les caractéristiques varient entre les différentes espèces d’un même arbre. Cela s’explique par les conditions pédologiques et climatiques du pays d’origine.

Les bois les plus couramment utilisés dans les guitares électriques :

Peuplier

Il existe trois espèces de peuplier : Populus nigra cv thaisiana, P. alba var bolleana et P. x canadensis conti. Les caractéristiques moyennes de ces espèces sont les suivantes :

  • Densité : les trois espèces ont une densité moyenne de 0,35 à 0,45 g/cm3. Cela signifie que leurs bois sont doux, tout en observant d’excellentes propriétés acoustiques.
  • Dureté : bois tendre avec une dureté sur l’échelle de Janka comprise entre 1.0 et 2.0 k/N. Cela signifie qu’il n’est pas très résistant aux chocs, mais qu’il est facile à travailler.
  • Flexion : le peuplier n’est pas un bois très résistant à la flexion (46 – 62 N/mm2). Certains fabricants compensent ce manque en utilisant un corps composé de plusieurs couches du même bois. Ainsi, le gommage et la compression à laquelle il est soumis exercent une force supplémentaire.
  • Compression : sa résistance est également affectée par la compression comprise entre 27 – 37 N/mm2. Pour surmonter ce problème, tous les fabricants utilisent une finition en résine. Cela permet d’éviter les bosses.
  • Résistance à la traction : c’est la résistance du bois lorsque deux contraintes opposées lui sont appliquées. Contrairement aux autres caractéristiques, nous constatons que les valeurs du peuplier dans cette section sont intermédiaires (4,7 – 4,9 N/mm2), ce qui signifie qu’il résiste à une force de traction plus élevée. Cela s’explique par son élasticité.
  • Elasticité : elle oscille entre 7600 et 9800 N/mm2. Sa grande élasticité est son principal avantage. Sa capacité vibratoire est assez grande et peut être exploitée en combinaison avec d’autres bois plus durs.

Tilleul d’Amérique du Nord

Le tilleul américain (Tilia americana) est le plus souvent utilisé pour des modèles tels que les guitares Ibanez et Fender, qui font partie des guitares les plus vendues au monde. Ses caractéristiques principales sont les suivantes :

  • Densité : densité moyenne de 417 kg/cm2. Il s’agit donc d’un bois léger et peu résistant aux chocs.
  • Dureté : bois très doux observant une dureté moyenne de 1,8 sur l’échelle Chaláis-meudon. Il est facile à travailler et la peinture adhère très bien. Pour lui donner plus de résistance face aux coups, il arbore jusqu’à cinq couches de finition.
  • Flexion : flexion de 955 kg/cm2 (similaire à celle du noyer).
  • Compression : résistance à la compression faible (340 kg/cm2). Tout objet lourd peut provoquer des déformations.
  • Résistance à la traction : faible résistance avec une gamme moyenne de 970 kg/cm2
  • Elasticité : capacité élastique de 68 000 kg/cm2, provoquant de faibles vibrations. Néanmoins, de nombreux joueurs ont une préférence pour ces bois de guitare.

Dans notre article sur les guitares Gibson, nous évoquons les qualités de l’acajou, un autre bois largement répandu dans les guitares électriques.

Aulne

L’aulne et plus précisément Alnus glutinosa est l’un des bois les plus appréciés pour la fabrication de guitares électriques. Cette espèce est originaire d’Europe.

  • Densité : bois semi-léger (550 kg/cm2). Sa valeur le place comme un équivalent du tilleul européen et c’est l’un des meilleurs bois pour la guitare électrique.
  • Dureté : 1,8 sur l’échelle de Chalais-Meudon, comme le tilleul américain.
  • Flexion : avec une valeur de 800 kg/cm2, il dévoile une meilleure réponse à la rose floyd.
  • Compression : capacité de compression moyenne (410 kg/cm2). Le reste de ses caractéristiques compensent pour améliorer sa résistance à la rupture.
  • Résistance : c’est le bois qui a la valeur de résistance à la traction la plus faible, avec seulement 440 kg/cm2. Ce défaut se transforme en avantage, car c’est ce qui rend possible sa capacité élastique et donc acoustique.
  • Elasticité : 115 000 kg/cm2, c’est-à-dire qu’il est très élastique. Par conséquent, sa qualité sonore est de premier ordre, c’est pourquoi il est si apprécié.

Noyer

Nous décrirons deux espèces de noyers : le noyer européen (Juglans regia L) et le noyer américain (Juglans nigra L). Bien qu’ils appartiennent au même genre, ils diffèrent par plusieurs de leurs caractéristiques :

  • Densité : le noyer européen et le noyer américain sont tous les deux considérés comme des bois moyennement lourds. Leur densité est respectivement de 650 kg/m3 et 610 kg/m3.
  • Dureté : le noyer européen a une valeur de 3,8 et le noyer américain de 3,6 sur l’échelle de Chalais-Meudon. Ce sont des bois semi-durs. Cette différence entre les deux espèces s’explique par des températures distinctes observées dans leur zone de culture.
  • Flexion : malgré leur densité moyenne, les deux espèces ont une capacité de flexion considérable : 970 kg/cm2 pour le noyer européen et 1010 kg/cm3 pour le noyer américain. Cette différence est minime et les luthiers ont tendance à choisir l’espèce qui génère les coûts de transport les plus bas.
  • Compression : Le noyer européen a une valeur de 590 kg/cm2 et le noyer américain de 523 kg/cm2. Ces chiffres témoignent d’une bonne résistance à la compression.
  • Résistance à la traction : Le noyer européen et le noyer américain ont tous deux une faible résistance à la traction, respectivement de 970 kg/cm2 et 930 kg/cm2.
  • Elasticité : les deux espèces de noyers sont très élastiques (113 000 kg/cm2 pour le noyer européen et 116 000 kg/cm2 pour le noyer américain).

Les différences entre les deux espèces de noix sont minimes. Cependant, la plupart des luthiers ont tendance à préférer l’hickory (noyer blanc), car son élasticité lui confère une capacité vibratoire légèrement supérieure. En revanche, les luthiers de la région d’Europe centrale, comme l’Allemagne, préfèrent le noyer européen. Cela ne s’explique pas par les prix peu élevés, mais bien par la qualité de son produite.

Tu peux voir d’autres caractéristiques du noyer et de nombreux autres bois dans le livre de José Ángel Chacón Tenllado « La Guitarra en la Luthería « .

Notre recommandation

Pour nous, le tilleul, l’aulne et le noyer européen sont de très bons choix. Cependant, nous ne sommes pas partisans d’imposer nos préférences et nous optons toujours pour que le musicien puisse essayer, expérimenter les différents types de bois et décider lequel d’entre eux convient le mieux à sa personnalité.

Les meilleurs bois pour les guitares acoustiques, classiques/espagnoles et flamenco

Nous allons maintenant examiner les types de bois les plus utilisés dans la fabrication des guitares classiques/espagnoles, flamenco et acoustiques les plus populaires au monde, comme la Yamaha C40. Pour ce faire, nous nous concentrerons uniquement sur le cèdre et l’épicéa qui ont les faveurs des luthiers.

Cèdre

Pour cette section, nous avons sélectionné deux espèces. D’une part, le cèdre rouge du Pacifique (Thuya plicata D), considéré comme une classe AA+ et AAA. D’autre part, le cèdre commun (Cedería orodata L), classé comme A et AA.

  • Densité : il existe une différence considérable entre les deux espèces avec 370 kg/cm3 (Thuya plicata D) et 590 kg/cm3 (Cedería orodata L).
  • Dureté : la différence est là aussi remarquable : 1,3 (Thuya plicata D) et 2,0 (Cedería orodata L) selon le test de Chalais-Meudon. Ils sont tous les deux considérés comme des bois tendres.
  • Flexion : Les deux espèces de cèdre sont très flexibles (530 kg/cm2 pour le cèdre rouge et 753 kg/cm2 pour le cèdre commun).
  • Compression : le cèdre rouge a une résistance à la compression de 310 kg/cm2, tandis que le cèdre commun a une résistance à la compression allant jusqu’à 415 kg/cm2.
  • Résistance à la traction : ces bois ne conviennent pas aux tests de résistance à la traction, car ils sont très mous.
  • Elasticité : bien qu’il ne s’agisse pas des bois les plus élastiques du monde, ils sont performants à cet égard. Le cèdre rouge atteint des valeurs de 80 000 kg/cm2, tandis que le cèdre commun est légèrement plus élastique avec 90 000 kg/cm2.

Les bois de guitare en cèdre sont généralement utilisés pour la fabrication de la table d’harmonie. Cette partie de la guitare a essentiellement besoin de bois flexibles et élastiques pour obtenir la meilleure résonance possible.

La principale différence entre les deux types de cèdre réside dans les veines du tissu parenchyme. Dans le cèdre rouge du Pacifique, les veines sont proches les unes des autres, espacées d’environ 1 mm. Dans le cèdre commun, l’espacement des grains peut dépasser 2 mm. Cette différence est essentielle pour la stabilité du son : plus le grain est serré, meilleure est la qualité acoustique du bois.

Épicéa

L’espèce d’épicéa de Norvège la plus appréciée est Picea abies Karst. Son origine est principalement espagnole. Depuis le 15e siècle, il s’agit d’un bois privilégié pour la construction de guitares et d’instruments de musique de chambre.

  • Densité : 450 kg/m3. Densité intermédiaire avec de nombreux pores dans le tissu parenchymateux , retenant donc assez bien le son.
  • Dureté : sur l’échelle de Chalais-Meudon, elle est de 1,5. Considéré comme un bois doux et élastique.
  • Flexion : 710 kg/cm2.
  • Compression : 450 kg/cm2. Il s’agit d’une valeur légèrement supérieure à celle du cèdre. Dès lors, le son a tendance à se déplacer davantage vers le centre du bois où se trouve l’orifice du son.
  • Traction : ce bois n’est pas applicable pour les tests de traction, car il est très mou.
  • Elasticité : en termes d’élasticité, l’épicéa de Norvège est bien supérieur au cèdre avec 110 000 kg/cm2. Une guitare disposant de ce bois est plus vibrante selon les conclusions des tests acoustiques.

Notre recommandation

Le bois de guitare préféré des luthiers est l’épicéa pour presque tous les instruments de musique qui fonctionnent avec une table d’harmonie. Cependant, nous préférons le cèdre pour sa stabilité, un son pâteux, des harmoniques durables et un volume stable.

Rapport acoustique entre les bois de guitare

Contrairement à la croyance populaire, les types de bois utilisés pour la fabrication des guitares ont des caractéristiques très particulières qui varient en fonction de leur espèce et de leur pays d’origine. Voici quelques-uns des facteurs qui influencent le plus l’acoustique des bois de guitare :

  1. Température.
  2. Les sols où l’arbre a été cultivé.
  3. Les produits chimiques avec lesquels il a été traité.
  4. L’époque et l’année où l’arbre a été abattu.

Ces éléments créent des différences dans les bois de guitare d’un même type. Malgré la norme qui existe dans la fabrication de ces instruments, certains guitaristes professionnels disent avoir remarqué des différences dans la réponse sonore de guitares identiques.

Cela est confirmé par des preuves expérimentales. Dans des guitares identiques du même modèle, il est possible de trouver des différences de poids d’environ 7%. Il existe également des variations de la fréquence modale proches de 9% et de l’amortissement modal de plus de 35%.

Caractéristiques et différences entre les bois de guitare les plus couramment utilisés

  • Le noyer a une réponse sonore plus stable.
  • L’acajou tend vers les fréquences basses et moyennes.
  • L’aulne est l’équivalent du noyer, tout en observant moins de stabilité.
  • Les bois de guitare à faible densité sont utilisés dans la fabrication des corps de guitares électriques, car ils sont plus stables.
  • Les fréquences modales du noyer atteignent 3675 Hz, tandis que le frêne atteint jusqu’à 3573 Hz.

On peut voir sur l’image ci-dessus que le frêne a une fréquence de flexion plus élevée que le noyer (923 Hz contre 748 Hz), se traduisant par plus de volume ou d’attaque. D’autre part, le noyer a une fréquence modale plus élevée (3675 Hz contre 3573 Hz), ce qui indique des bois de guitare avec plus de stabilité et de sustain.

Influence des barres harmoniques sur la qualité du son

C’est peut-être le mythe le plus répandu lorsqu’on parle des types de bois pour les guitares classiques/espagnoles et flamenco. Par méconnaissance des données scientifiques à ce sujet, ce mythe est fort répandu par les luthiers.

Il faut savoir que l’influence des barres harmoniques sur l’amélioration du son est très faible, voire inexistante. Ces barres distribuent simplement le son d’une manière différente à travers la table d’harmonie.

Nous te recommandons de consulter les meilleurs comparatifs de guitares Takamine, médiators, métronome et Hang disponibles sur le marché.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies